Blog

 

Par Marie Karasseferian

(Lire l’article en entier sur BizWomen ici)

J’ai travaillé toute ma vie dans les agences, et je ne me serais pas vu faire autre chose. Mais les joies de la vie d’agence s’accompagnent également de défis. Et les plus grands défis n’étaient pas les longues heures de travail, les mandats exigeants, le rythme effréné ou les personnalités intenses. Non, les véritables défis ont commencé lorsque je suis devenue gestionnaire, avec la responsabilité du bien-être, de la productivité et du bonheur au travail des autres. C’est une chose d’exceller en tant que spécialiste du marketing, communicatrice, stratège, responsable de compte…, c’en est une autre d’être une bonne gestionnaire. 

Voici donc les 5 principales leçons que j’ai apprises pour être une bonne femme gestionnaire dans le monde des agences

  1. Dirigez comme une femme

Ne dirigez pas en adoptant la version masculine de vous-même. La plupart d’entre nous n’avons eu que des exemples de leadership masculin. Notre compréhension de ce que veut dire s’affirmer, faire preuve d’assurance, être ferme et être un leader efficace nous vient donc de notre observation des hommes. Mais tenter d’imiter leur style et leur approche n’est pas la stratégie à adopter. La meilleure façon de diriger est d’être pleinement vous-même, d’afficher complètement votre féminité au travail et de diriger de façon pleinement assumée comme une femme. Voici quelques exemples de ce que ça veut dire :

  • Favorisez les idées et les relations interpersonnelles. Investissez dans le perfectionnement et contribuez à faire avancer les gens qui vous entourent. 
  • Si vous êtes maman, il y a de nombreuses leçons et compétences transférables.  Par exemple, apprendre comment être ferme, s’affirmer et fixer des limites, tout en le faisant avec compassion, empathie et bienveillance. 
  • Fournissez sécurité et stabilité. Assurez-vous que l’on sache que vous offrez un espace sécuritaire l’expression personnelle.
  1. Vous-même, tout simplement

Soyez vous-même, à 100 %. Présentez-vous de manière entière, peu importe qui vous êtes. Ne compartimentez pas les différents aspects de votre personnalité et les différentes expériences que vous avez vécues, de manière à les exclure de votre identité professionnelle. Pour être une leader inspirante et respirer l’assurance, vous devez vous aimer et vous accepter totalement comme vous êtes. Quelques conseils : 

  • N’ayez pas peur de partager votre histoire. Les difficultés que vous avez rencontrées et la façon dont vous les avez surmontées peuvent être utiles à d’autres personnes qui vivent la même chose. 
  • Soyez fidèle à vous-même et à vos valeurs : ne dissimulez pas votre identité. Soyez ouverte et honnête au sujet de vos valeurs et ne succombez pas à la pression pour vous conformer. 
  1. Transformez vos échecs en occasions d’apprentissage et de croissance 

Chaque erreur que vous faites en tant que gestionnaire (embauches inadéquates, situations mal gérées, microgestion, manque de directives claires) peut vous enseigner de précieuses leçons et contribuer à votre croissance. Au travail et dans la vie, il est très avantageux d’adopter une attitude de croissance et d’apprendre à transformer vos expériences négatives en expériences positives, ce qui vous aide à vivre une vie riche et épanouie, et à inspirer les autres à faire de même. Quelques conseils :

  • Assumez vos erreurs et excusez-vous de ces erreurs, de manière sincère.
  • Pardonnez-vous : accueillez tête haute ces sentiments de culpabilité et de honte, et faites preuve envers vous-même de la même bienveillance que vous démontreriez envers les autres.
  • Apprenez de vos échecs : transformez vos erreurs en occasions d’améliorer la façon dont vous faites les choses.
  • Cultivez un environnement où les membres de votre équipe se sentent en sécurité d’échouer, d’apprendre et de grandir.
  1. Ce n’est pas pour rien qu’on dit « gagner sa vie »

Assurez-vous que la façon dont vous gagnez votre vie vous permet également de la vivre. Dans le milieu des agences où la pression est élevée, le rythme, soutenu et le volume important, il est facile d’arrêter de faire la distinction entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle.  Très rapidement, l’une peut envahir l’autre. Si vous devez guider votre équipe à naviguer à travers des périodes mouvementées, vous devez vous-même avoir l’habitude de préserver cet équilibre : 

  • Établissez des limites claires, priorisez le mieux-être et ne faites aucun compromis sur les activités que vous avez identifiées comme étant essentielles à votre bien-être. Encouragez votre équipe à faire la même chose.
  • La contagion émotionnelle, ça existe. Et (une autre leçon tirée de la maternité!) si vous êtes dans un état de panique, votre équipe le sentira et paniquera à son tour. Si vous avez perdu votre équilibre, vous devez absolument le retrouver en premier, avant de pouvoir aider les autres.
  1. Atteignez le haut de la pyramide

Chaque personne a des espoirs, des rêves, des aspirations, des motivations, etc. qui lui sont propres. Tout le monde ne veut pas être motivé de la même façon. En désirant sincèrement voir les membres de votre équipe grandir et évoluer, vous leur donnerez l’espace nécessaire pour faire leur meilleur travail. Une fois que leurs besoins de base sont comblés (salaire, vacances, soutien), concentrez-vous à comprendre qu’est-ce qui, pour eux, se trouve au sommet de la pyramide de Maslow.  

  • Ne faites jamais de commentaires du genre « Bon, ce n’est pas comme si on sauvait des vies » ou « c’est juste du marketing ». Pourquoi alors travaillent-ils si fort, si leur travail n’est pas important? À tout le moins, en tant que personnel d’agence, nous sommes là pour aider nos clients à offrir d’excellents produits et services à leurs clients et avoir ainsi un impact positif dans la vie des gens.  
  • Mais au-delà de ça, aidez-les à trouver leur but et leur raison d’être.  

Marie Karasseferian est partenaire client principale chez BAM Strategy, une agence numérique établie à Montréal. Elle dirige le segment Maison, santé et bien-être.